LeMas26

LeMas26

| la dernière Transdioise

Il faut de tout pour faire un monde

il fallait nous pour faire le monde.

Je demande à l’ami Flo si on fait un blues de la Td, silence radio

j'interroge Fanny, on écrit un slam pour la dernière ? 

jamais je n’ai écrit de slam elle me dit

alors je me tourne vers Stéphane, sourire gêné

du coup j’en parle à mon tracteur

il me dit "c’est sûr t’es pas le meilleur 

mais comme au moins t’as pas peur

allez, vas y petit …"

 

Entre nous y aura pas de jugement

si on est tous là c’est pour du bon temps.

Le mois de juin arrive, prépare ta tente,

vérifie tes lacets et plie le duvet,

oublie la carte, ça s’est pour nous

oublie d’être triste, c’est pas pour nous

prend ton bol et ton assiette, on saura les remplir

et puis le verre, mais ça on risque pas d’oublier.

 

Des montées et des descentes

des collines et des vallées

quelques spectacles parfois insolites

beaucoup d’éleveurs qui ont témoignés

le manger qui a essayé d'être bon

et souvent quelques canons.

C’est ça le menu et désolé 

si des fois c’était un peu cramé

un peu tardif ou mal annoncé

pendant toutes ces années nous aussi on a grandi.

 

Bien sûr nous eûmes des orages

12 ans de TD c’est l’amour fol

parfois sur nous, parfois entre nous

mais toujours on efface    

parce qu’à chaque fois on recommence 

à offrir nos montagnes comme des cadeaux.

 

Il y avait Suzy et puis Annie

Dany et l’ami Charlie 

et puis Claudette…   à randonnette…

Et parfois des joëlettes, des bavards ou des taiseux

des dociles ou des furieux

il faut de tout pour faire un monde

il fallait nous pour faire le monde.

 

Demain fini ça sera 

on se serrera dans les bras   ou pas ?

avec des pensées pour tout ce qu’on a partagé 

les pas et les passages

les montées, le cagnard et les averses.

on a ri, on a souri,  

alors merci pour la confiance  

merci pour l’indulgence  

et aussi pour les sous

et tant mieux si parfois on a été fous.

 

Un jour fini ça sera   

d’enchainer les pas, d’avancer tout seul  

de viser haut, d’être ambitieux

alors des images et des souvenirs on retiendra

du temps où on était beaux, du temps où on était jeunes

du temps où ils étaient tous là, les amis, les petits

tout ceux déjà partis mais dont la lumière nous tient en vie.

 

Merci pour la confiance, merci pour l’indulgence !


Tous droits réservés